12085 Verseuse en argent et vermeil de Froment-Meurice

Verseuse à cottes de melon dotée d’un bec verseur simulant des écailles de poisson se terminant par un coquillage.
La base triangulaire est alternée de coquilles. La prise sinueuse agrafée de crests, feuillages et coquillages, séparée du corps en haut et en bas par deux anneaux d’ivoire.
Le couvercle uni à baïonnette, s’encastre dans une corolle de fleurs simulées en fondu ciselé se terminant par une pomme de pin.
Travail de François Désiré Froment-Meurice, attribué à Emile Froment-Meurice.
Paris 1819-1838 (Viellard).
Poids : 1300g. Hauteur : 26cm.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s